Bienvenue chez CDP Editions

Panier:

0 item(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

Ian Berry - SOLD INTO SLAVERY

Plus de vues

Ian Berry - SOLD INTO SLAVERY

28,00 €

Description rapide

Au Ghana, nombre de pêcheurs du lac Volta achètent des enfants d’à peine 4 ans à leurs parents afin de les faire travailler sur leurs bateaux. Il s'agit d'une pratique qui perdure depuis des siècles dans la région. Écrasés par la lourde charge de nourrir et de loger toute leur famille, certains parents désespérés en arrivent à vendre leurs enfants comme esclaves.
OU

Détails

Au Ghana, nombre de pêcheurs du lac Volta achètent des enfants d’à peine 4 ans à leurs parents afin de les faire travailler sur leurs bateaux. Il s'agit d'une pratique qui perdure depuis des siècles dans la région. Écrasés par la lourde charge de nourrir et de loger toute leur famille, certains parents désespérés en arrivent à vendre leurs enfants comme esclaves. Cette décision s’avère, la plupart du temps, incroyablement douloureuse pour les parents. Les pêcheurs se servent des enfants pour leurs doigts agiles, précieux entre autres pour démêler les filets. Une fois vendus comme esclaves, les enfants ne reçoivent aucune instruction, effectuent de longues journées, sont en général mal traités, et se nourrissent des restes des repas des adultes. Les pêcheurs ont entre 2 et 4 enfants à leur service. Ian Berry a été à la rencontre de certains de ces pêcheurs, accompagné de George Achibra. Cet ancien instituteur de Kete Krachi s’est donné pour mission de montrer aux pêcheurs qu’on ne peut traiter les enfants de la sorte. Ces dernières années, il a réussi à en convaincre quelques- uns de lui confier les enfants pour qu’il s’en occupe. Un des problèmes auxquels il se trouve confronté consiste à savoir qu’offrir aux pêcheurs en échange des enfants. Ce pour quoi, l’Organisation internationale du travail fournit son aide financière. Achibra loge les enfants libérés dans sa maison, les nourrit et les instruit, en attendant un parrainage pour qu’ils intègrent l’orphelinat « The Village of Hope » à Accra. L’objectif premier de George est de rendre ces enfants à leurs familles. La première fois que ce put être fait pour une douzaine d’enfants, ce fut lors de la visite de Berry en juin 2007. Comme on pouvait s’y attendre, les enfants avaient peur de retourner auprès des familles qui les avaient vendus. Certaines familles reprenant leur enfant semblaient même abattues à l’idée d'avoir une bouche de plus à nourrir. L’Organisation internationale du travail fournit aux familles des sacs de vêtements et de nourriture, en même temps que les enfants leur furent rendus. Et les familles se révélèrent plus intéressées par ces cadeaux que par le retour de leurs enfants. Cette histoire pose des questions difficiles : cette forme d’intervention est-elle trop naïve ? Les familles serontelles davantage incitées à vendre leur progéniture si elles savent qu’elles recevront des provisions à leur retouri? Il semble malheureusement que ce soit le cas. À plusieurs reprises, George a dû renégocier deux fois le retour de certains enfants. Les efforts se concentrent désormais sur le fait d’achever le « Golden Village » qui offrira un refuge aux enfants délivrés, leur fournissant stabilité, sécurité et instruction. PAR FRANCESCA SEARS

Caractéristiques

Nom Ian Berry - SOLD INTO SLAVERY
Réf. 9782351300329